Actualités
Pas de RAYONS sans RAISONS : campagne 2013
23/05/2013


Nous vous avions parlé l’an dernier de cette nouvelle campagne du SPF Santé publique qui vise au meilleur usage possible de l’imagerie médicale, en évitant les expositions inutiles aux radiations. 

Nouveauté 2013 : cette campagne intègre dorénavant l’Art dentaire.

Avec ses 11.000 appareils de radiographie, notre secteur compte dans la production de rayonnements. Certes à petites doses, mais courantes :

  • Le nombre de radiographies dentaires prises annuellement était en constante augmentation, particulièrement pour les radiographies panoramiques. Même si cette croissance s’est déjà maintenant fortement ralentie: l’augmentation était de +7,2% en 2008, +5,5% en 2009, +3,4% en 2010 pour retomber à +0,6% en 2011.

  • Par ailleurs, des différences régionales assez inexplicables en matière de prise de clichés RX continuent d’interpeller. C’est l’arrondissement de Liège qui se place en tête de liste, suivi de près par Bruxelles.



Le graphique est classé par arrondissement selon les dépenses globales de radiographies compte-tenu du nombre d’affiliés y résidant (barres en clair).


En sombre, la dépense moyenne en radiographie(s) des personnes qui se font soigner. Dans les 2 cas, on remarque des différences régionales.


Source INAMI, note CSS 2012/204, partie 4, p. 2.28, Rapport standardisé concernant les dépenses comptables de l'année 2011

Les Autorités soutiennent ce qui peut améliorer la pratique clinique en favorisant un usage responsable des techniques radiologiques.

Les recommandations pour les dentistes

  1. Un examen en imagerie médicale n’est utile que s’il est vraiment indiqué. Il appartient donc au dentiste de peser les avantages et les inconvénients d’un examen et de faire un choix réfléchi. Ceci implique un entretien du praticien avec le patient et un examen clinique avant la prise du cliché.
    Le praticien indique dans le dossier du patient la motivation de l'examen.

    NB: la prise d’un cliché panoramique avant même d’avoir réalisé un entretien et/ou un examen clinique est une pratique inacceptable.

  2. La fréquence de répétition des examens radiologiques de dépistage doit être modulée en fonction des circonstances cliniques, comme par exemple une évaluation du risque carieux.
    NB: la prise systématique d’un cliché panoramique annuel est une pratique inacceptable.

  3. Les jeunes et adolescents réclament une attention particulière : alors que les jeunes sont plus sensibles aux radiations ionisantes que les adultes, les jeunes et adolescents -eux- subissent davantage de radiographies dentaires – avec un pic vers l’âge de 12 ans – en raison du développement de leur dentition et de l’évaluation des corrections éventuelles à lui apporter (traitements orthodontiques).

  4. Il est essentiel de conserver une trace des examens effectués chez un patient et de s’informer des éventuels examens radiologiques qui auraient pu être pratiqués par un confrère.

  5. Lors d’un examen radiographique, le praticien prend les mesures de radioprotection nécessaires et évite les expositions inutiles aux rayons ionisants.

  6. Il est important que vous partagiez toutes les images diagnostiques réalisées avec d'éventuels collègues qui suivent votre patient.

Les recommandations pour les patients

Que dit la campagne aux patients ?

  • Si vous consultez plusieurs dentistes, il est recommandé de les informer des examens d’imagerie que vous (ou votre enfant) avez subis au cours des deux dernières années : cette information est importante et peut rendre un nouvel examen superflu.

  • Si vous êtes enceinte (ou pensez pouvoir l’être), informez-en le dentiste en début de consultation.

Nous vous recommandons de vous faire soigner autant que possible chez un même praticien afin d’assurer un suivi optimal.

MD - mai 2013

Pour en savoir plus:



Rechercher
Ok
Accès Utilisateurs
News
4/10/2018
Retrouvez-nous au Dentex
Profitez de votre visite au Dentex pour nous rendre visite.....
4/09/2018
Formation continuée en tabacol...
L’enseignement proposé concerne le tabac et son usage. Il in...
24/08/2018
Ceci est peut-être la dernière...
Si vous souhaitez continuer à recevoir les informations déli...
Nos partenaires
Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter
Contact
Société de Médecine Dentaire asbl
Avenue De Fré, 191-1180 Bruxelles
Phone:
+ 32 2 375 81 75
Fax:
+ 32 2 375 86 12
Copyright Société de Médecine Dentaire asbl 2014 All rights reserved - Développé par EWAPPS S.A