Covid-19 #46



Covid-19 #46 : vendredi 22 mai

#46 22/05/2020

Lettre à La Ministre DE BLOCK

 

Communiqué commun de BUOS, CSD, SMD, VBT, VVT

 

 

Chères Consœurs, Chers Confrères,

 

Veuillez trouver ci-dessous la lettre qui a été transmise hier à la Ministre DE BLOCK pour dénoncer la persistance de l’absence d’intervention suite aux conséquences de la pandémie Covid-19 sur notre activité professionnelle.

 

Il est demandé à chacun d’également transmettre cette lettre à ses contacts politiques.

 

 

A l’attention de Madame M. De Block
Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique

 

Le 20 mai 2020

 

Madame la Ministre,


La pandémie Covid-19 atteint l’ensemble de la population sur le plan physique, mental et financier.
L’accessibilité aux soins de santé, au sein desquels les soins bucco-dentaires représentent une partie importante, est plus que jamais primordiale. Il s’avère qu’actuellement cette accessibilité est en grand danger, aujourd’hui-même ainsi qu’à moyen terme.


Les cinq associations professionnelles dentaires reconnues par l’INAMI vous demandent une concertation commune afin de prendre des décisions de nécessité urgente.

 

Dès le début de l’irruption massive de la pandémie, les associations professionnelles ainsi que les dentistes et dentistes-spécialistes individuels n’ont pas renoncé à leurs responsabilités. Dans le but d’aider la population, les praticiens sont restés disponibles pour le triage afin de conseiller au mieux le patient au cours d’une séance de téléconsultation. Afin de ne pas surcharger les hôpitaux, les associations professionnelles ont, d’initiative et sans aucune aide financière de la part des autorités, mis sur pied un réseau de cabinets de référence pour soigner les patients souffrants d'urgences extrêmes. Ces cabinets étaient accessibles 7/7. L’autorité fédérale a distribué des masques FFP2 à destination exclusive de ces cabinets d’urgence. Les praticiens ont dû se débrouiller eux-mêmes pour trouver le reste de l’équipement de protection individuelle.

 

Entretemps, la plupart des praticiens ont entrepris les démarches nécessaires pour l’achat des différents éléments de l’équipement de protection individuelle pour autant qu’ils soient disponibles.
Vu que la grande majorité des traitements s’accompagne d’une production d’aérosols, les praticiens dentaires appartiennent au groupe à plus haut risque de contamination du patient vers le soignant, nécessitant dès lors un grand nombre de mesures de précaution supplémentaires afin d’éviter les contaminations croisées.


Nous regrettons profondément qu’à l’occasion de leurs différentes communications, les Autorités ont systématiquement oublié les praticiens dentaires. A ce manque de respect, s’ajoutent les reproches d’appât du gain. Rien n’est moins vrai. Les frais ont augmenté de par la nécessité d’acquérir des équipements de protection supplémentaires souvent à des prix surfaits alors que concomitamment, les mesures d’hygiène plus étendues exigent plus de temps par patient.


Depuis le début de la crise Covid-19, nous avons insisté pour des mesures compensatoires et des promesses ont été faites. Ce n’est cependant que lors d’une réunion informelle à l’INAMI, le 29 avril, que les associations professionnelles ont pu présenter leurs propositions. Le 30 avril, le RMG (Risk Management Group) a confirmé qu’une initiative est prise afin de développer un système d’intervention pour les coûts supplémentaires. Depuis lors, nous n’avons plus reçu aucune nouvelle.

 

Aussi est-ce avec stupeur que nous avons pris connaissance de la menace de procédures pour obliger au remboursement des suppléments demandés, et ce en plus, avec effet rétroactif. La même missive contenait une promesse d’intervention financière supplémentaire. A nouveau, un renvoi aux calendes grecques.

 

Madame la Ministre, nous ne demandons pas le dédommagement total de la perte subie par les praticiens dentaires pour les équipements de protection individuelle supplémentaires et suite à l’augmentation du temps par traitement ainsi que de la baisse de la demande par crainte des contaminations. Les dentistes et dentistes-spécialistes, du moins ceux qui ne jettent pas l’éponge, essaient en tant que soignants et titulaires de profession libérale de développer la résilience et les efforts nécessaires pour traverser la crise afin de rester au service de la santé de la population.


Nos associations professionnelles demandent unanimement d’approuver immédiatement une mesure de compensation, qui signifiera outre la réponse nécessaire, la marque de respect et d’appréciation pour les efforts importants réalisés quotidiennement par les praticiens dentaires.


Par la présente, nous demandons dès lors la discussion urgente de notre demande commune pour l’introduction du remboursement d’honoraires supplémentaires facultatifs par séance de € 20,00 totalement remboursés au patient.


Nous sommes bien conscients de l’impact financier important mais nous estimons que ceci est tout à fait réalisable dans les limites de notre objectif budgétaire partiel au vu de la baisse importante des dépenses dans notre secteur ces derniers mois.


De plus, cette mesure compensatoire évitera, à la fin de cette année, le déconventionnement massif qui mettra en danger la sécurité tarifaire pour le patient.


Nous espérons, Madame la Ministre, que vous prendrez à cœur nos préoccupations et que vous mettrez tout en oeuvre pour prendre rapidement les décisions nécessaires.


Recevez, Madame la Ministre, l’assurance de notre considération distinguée


Bart Vande Vannet, président BUOS
Tareq El Sayyed, président CSD
Patrick Bogaerts, président SMD
Frank Herrebout, président VBT
Philippe Decroock, président VVT

Rechercher
Ok
Accès Utilisateurs
News
7/07/2020
Nouveau Livre : Objectif zéro ...
La perte osseuse est toujours un problème majeur pour les de...
7/07/2020
Implantologie immédiate
Écrit par deux maîtres de renommée mondiale, ce livre commen...
30/06/2020
Sortie du POINT 281
Le Point fait sa sortie...Uniquement en ligne ... On y ret...
Nos partenaires
Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter
Contact
Société de Médecine Dentaire asbl
Avenue De Fré, 191-1180 Bruxelles
Phone:
+ 32 2 375 81 75
Fax:
+ 32 2 375 86 12
Copyright Société de Médecine Dentaire asbl 2014 All rights reserved - Développé par EWAPPS S.A