Covid-19 #44


Covid-19 #44 : mercredi 20 mai

#44     20/05/2020

Quels soins puis-je prodiguer ?

Nouvelle phase dès le 25 mai

 

Quels soins puis-je faire ? Quand pourrais-je faire un détartrage ou un examen de bouche ? Puis-je entamer la confection d’une nouvelle prothèse ? Etc. Vous êtes nombreux à vous poser ces questions. Et à les poser à votre association.

 

La réponse à ces questions ne se trouve pas uniquement dans le type de soin lui-même, mais en analysant TOUT le contexte de la crise COVID.

 

Quels sont les éléments à prendre en compte ?

 

  • A quel patient ces soins doivent-ils être prodigués ?
    Quel âge a le patient ? Quel est son statut « COVID », et celui de sa famille cohabitante ? A-t-il des facteurs de risque de santé générale ?
    >>>se référer à la matrice de triage
  • Suis-je à même de suivre le protocole complémentaire « COVID » ?
    >>>se référer au protocole complémentaire
    >>> très prochainement, Sciensano va publier une mise à jour des recommandations qu’il a coordonnée pour les dentistes
  • Dans quelle étape de phasage déterminée par les Autorités sommes-nous (elle-même basé sur les avis des virologues, épidémiologistes, etc. qui suivent l’évolution de la pandémie) ?
    >>> Ce mardi 19 mai s’est décidé le passage vers la dernière étape du phasage qui nous était demandé. Bonne nouvelle : ce sera en date du lundi 25 mai (cf. ci-dessous).

 

Donc s’il n’y aura dorénavant plus de réelles distinctions entre les soins, il restera notamment des préoccupations comme le triage et la caractérisation du patient.

Exemple : si demain, faire un détartrage pourrait être à l’ordre du jour pour un trentenaire qui ne peut plus attendre, il en va tout autrement chez un patient de 70 ans ou chez un immunodéprimé.

 

Nous voudrions rappeler cette phrase qui figurait dans la lettre officielle du 30 avril
( diffusée dans notre Communiqué du 1er mai ) :

 

« Ce cadre de référence a une visée d'orientation, le clinicien doit l'appliquer en fonction des problèmes spécifiques du patient individuel, ainsi qu'en tenant compte de la sécurité́ et de la capacité́ du contexte dans la pratique. Le prestataire de soins est toujours responsable de l'évaluation de la situation individuelle de chaque patient et donnera la priorité́ aux patients dont les soins sont les plus aigus. Toutefois, les autorités ne souhaitent en aucun cas interférer dans la prestation individuelle de soins et dans le processus thérapeutique qu'un prestataire de soins de santé́ convient avec un patient. L'appréciation du caractère urgent ou non urgent d'un traitement particulier est une évaluation médicale qui appartient uniquement au prestataire de soins de santé́ ; c'est lui qui, en consultation et avec l'accord du patient, déterminera si une intervention particulière doit avoir lieu immédiatement ou peut être reportée à une date ultérieure ».

Ce qui change le 25 mai :

ADDENDUM à l’AVIS CAD/2020/AVIS-1 (du 19/04/2020)

 

 

Le Bureau du Conseil de l’Art dentaire élargi propose en ce 19 mai 2020
le passage de la phase 2 à la phase 3 (soins réguliers) de la matrice de triage,
et ce, en date du 25 mai.

 

 

Restent d’application les points d’attention suivants :

 

  • Le triage des patients et une prise de contact téléphonique préalable au rendez-vous restent les pierres angulaires de la relance des soins ambulatoires.
  • Le prestataire de soins est toujours responsable de l'évaluation de la situation individuelle de chaque patient et donnera la priorité́ aux patients dont les soins sont les plus aigus.
  • Il est tenu compte que chaque praticien individuellement peut être à un stade différent dans la relance de son activité, selon son niveau d’organisation et des équipements disponibles.
  • Il est rappelé que la matrice de triage et le protocole additionnel* restent d’application :
    https://organesdeconcertation.sante.belgique.be/fr/documents/tableau-de-reprise-des-activites-de-lart-dentaire

    *Ce protocole additionnel sera complété dès mise à jour des recommandations coordonnée par Sciensano.

Vous l’avez compris : le virus est toujours bien parmi nous. Il y a lieu de rester vigilant et d’appliquer TOUTES les précautions requises afin d’éviter toute contamination au cabinet dentaire. NON, le 25 mai ne signe pas la fin de la pandémie ni le retour à la « normale».
Les Autorités vous font confiance, en tant que professionnel de la santé, pour bien intégrer la crise COVID dans votre pratique professionnelle spécialisée.

Droit passerelle de crise :
Prolongé en juin

 

Sur proposition du Ministre des Indépendants Denis DUCARME, le Conseil des Ministres de ce samedi 16 mai a adopté un arrêté royal qui prolonge le droit passerelle au mois de juin. Les indépendants souhaitant en bénéficier en juin devront introduire une nouvelle demande auprès de leur caisse d’assurances sociales par laquelle ils confirmeront que leur activité est, en juin aussi, interrompue au moins 7 jours en raison de la pandémie de coronavirus.

Indemnité COVID de 2 500 EUR
en Wallonie :
Demande à partir du 1er juin

 

Une indemnité compensatoire unique et forfaitaire de 2 500 EUR a été décidée pour les indépendants et entreprises ayant dû interrompre substantiellement leur activité en mars et en avril 2020 et qui ont bénéficié du droit passerelle complet pour les mois de mars et avril.

 

Dès le 1er juin prochain, les indépendants et les entreprises pourront donc introduire leurs demandes sur https://indemnitecovid.wallonie.be. Les décisions de paiement des demandes éligibles seront prises dans un délai d’une semaine.

 

Les conditions suivantes doivent être remplies :

  • être une entreprise dont le siège d’exploitation est en Wallonie
  • pour un indépendant : avoir bénéficié du droit passerelle complet en mars et avril (vérification sera faite avec les données de l’INASTI). La demande pour le droit passerelle d’avril doit avoir été introduite avant le 5 mai 2020.
  • pour une entreprise : avoir mis la majorité de son personnel au chômage temporaire pour cas de force majeure. Une vérification ultérieure par l’administration sera exercée.
  • (ne pas avoir bénéficié de l’indemnité de 5 000 EUR en Wallonie).

 


Rechercher
Ok
Accès Utilisateurs
News
7/07/2020
Nouveau Livre : Objectif zéro ...
La perte osseuse est toujours un problème majeur pour les de...
7/07/2020
Implantologie immédiate
Écrit par deux maîtres de renommée mondiale, ce livre commen...
30/06/2020
Sortie du POINT 281
Le Point fait sa sortie...Uniquement en ligne ... On y ret...
Nos partenaires
Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter
Contact
Société de Médecine Dentaire asbl
Avenue De Fré, 191-1180 Bruxelles
Phone:
+ 32 2 375 81 75
Fax:
+ 32 2 375 86 12
Copyright Société de Médecine Dentaire asbl 2014 All rights reserved - Développé par EWAPPS S.A