Covid 19 - Les infos de ce jeudi soir

 

Covid-19 :

Les Infos de ce jeudi soir

 

 

19 mars 2020

Urgences dentaires : Arbre décisionnel

 

Les Cliniques Universitaires St Luc (UCLouvain) ont édité un arbre décisionnel qui permet de gérer au mieux les urgences dentaires, vous le trouverez ici en téléchargement. ou en cliquant sur l'image ci-dessous.

 

Revenus de Remplacement

 

Via notre participation à l’UNPLIB (Union des Professions Libérales), nous avons relayé nos préoccupations en matière de perte de revenu au Ministre DUCARME.

Vous lirez le communiqué ci-dessous.

C’est malheureusement un peu confus. Mais il faut l’en excuser en ces temps un peu compliqués pour … tout le monde.

 

Voilà la décision ré-exprimée : Il est bien dit que si on cesse totalement son activité « habituelle », MAIS qu’on continue à soigner les cas URGENTS, on peut bénéficier de ce revenu de remplacement.

 

La SMD

 

 

 

Denis DUCARME

Ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME, de l'Agriculture et de l'Intégration sociale

 

Communiqué de presse
Coronavirus : les professionnels de soins indépendants qui ferment leur cabinet mais continuent à traiter les cas urgents et indispensables pourront bénéficier d’un revenu de remplacement

 

19/03/2020

 

Suite aux décisions prises par le Conseil National de Sécurité afin de lutter contre la propagation du Coronavirus, les professions médicales telles que les kinésithérapeutes, les dentistes, les opticiens ou encore les prothésistes peuvent continuer d’exercer parce qu’ils représentent des services essentiels. Si ces professionnels décident de fermer leur cabinet, ils pourront bénéficier d’un revenu de remplacement (droit passerelle) même en continuant de traiter les cas urgents et indispensables paramédicaux ou médicaux.

 

Pour rappel, l’arrêté ministériel adopté hier suite aux décisions prises mardi soir par le Conseil National de Sécurité maintient le principe selon lequel les professions de soins peuvent continuer à exercer. Elles entrent dans la catégorie des services définis comme « essentiels ». Cette décision du CNS est une faculté et non une obligation. Les professionnels tels que les kinésithérapeute, les dentistes, les opticiens, les prothésistes restent donc libres de fermer leur cabinet ou de le laisser ouvert.

La proposition de loi de Denis DUCARME examinée aujourd’hui en séance plénière de la Chambre prévoit que l’ensemble des indépendants qui, sans être directement visés par les mesures de prévention du Conseil National de sécurité, interrompent volontairement leur activité durant 7 jours et plus peuvent bénéficier d’un revenu de remplacement.

Le Ministre des Indépendants rappelle que les professionnels de soins indépendants qui interrompent leur activité mais qui interviennent encore pour des cas (para-)médicaux indispensables et urgents, pourront bénéficier du droit passerelle et ce, pour autant qu’ils stoppent bien complètement leurs activités (para-)médicales non urgentes durant au moins 7 jours consécutifs par mois.

Pour les mois de mars et avril, ces indépendants pourront donc bénéficier d’un revenu de remplacement mensuel de 1.291,69 € (1.614,10 € si charge de famille) et du maintien des droits dans l’assurance maladie-invalidité.

Les caisses d’assurances sociales ont été informées de cette particularité et ont reçu l’instruction d’enregistrer les demandes.

Par ailleurs, en cas de difficultés de paiement des cotisations sociales, les indépendants actifs dans les métiers du soins peuvent aussi faire une demande de dispense ou de report de leurs cotisations sociales en s’adressant également directement à leur caisse d’assurances sociales. A la demande du Ministre DUCARME, le formulaire pour bénéficier de ces avantages ont été simplifiés.

Professions de santé

 

Nous voudrions vous inviter à lire l’appel poignant du Dr Philippe Devos, le Président de l’ABSyM, qui nous éclaire sur l’état d’esprit des médecins, durant cette crise sans précédent.

Les professions médicales s’engagent au mieux dans cette lutte sans merci.

Codes INAMI

 

Nous vous avons déjà parlé du code 30 377 4 ou 37 377 4 : démarrage en urgence d’un traitement canalaire (pages 90 et 91 du Guide nomenclature)


Nous sommes en discussion avec l’INAMI pour la prise en charge du triage téléphonique. I est bon de créer des fiches qui consignent les appels téléphoniques, avec les détails de diagnostic et conseils.

Société de Médecine Dentaire asblAvenue De Fré 191 à 1180 Bruxelles

Tél : +32(0)2 375 81 75 info@dentiste.be - www.dentiste.be

FacebookTwitterLinkedInInstagram

Si vous ne souhaitez plus recevoir nos communications, suivez ce lien

Rechercher
Ok
Accès Utilisateurs
News
3/08/2020
Réorganisation des Study-Clubs...
Dans le contexte de la crise Covid, la SMD se doit de réorga...
18/07/2020
Prime télématique 2019 : suspe...
L’INAMI nous informe avoir constaté une erreur dans les do...
7/07/2020
Nouveau Livre : Objectif zéro ...
La perte osseuse est toujours un problème majeur pour les de...
Nos partenaires
Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter
Contact
Société de Médecine Dentaire asbl
Avenue De Fré, 191-1180 Bruxelles
Phone:
+ 32 2 375 81 75
Fax:
+ 32 2 375 86 12
Copyright Société de Médecine Dentaire asbl 2014 All rights reserved - Développé par EWAPPS S.A